Chaque semaine, je te présente une femme qui m’inspire et me donne le sourire

1. Tu fais quoi dans la vie et pourquoi ?
Je suis graphiste designer, professeure d’arts plastiques et community manager. Je suis auto-entrepreneure depuis maintenant 6 ans, ce qui me permet de déployer de multiples facettes, créatives en ce qui me concerne, professionnelles, mais aussi sur mes hobbies.

2. Quelles sont tes valeurs ?
Les valeurs auxquelles j’apporte le plus d’importance sont le respect dans sa globalité, parce que qelqu’un qui ne respecte pas l’autre ne se respecte pas lui-même, et aussi l’acceptation, de ses manquements, de son imperfection, mais aussi de ses qualités.

3. Ça veut dire quoi pour toi « self care » et comment le pratiques tu ?
Le repli, lol. Sincèrement, le repli sur soi, qui permet l’écoute de son corps, de ses envies et de ses ressentis. Ma vie quotidienne très remplie ne me permet pas ces temps de repli, mais j’aime mettre en place des moments où je m’évade, que ce soit psychiquement, avec la lecture, ou physiquement, en partant dans mes montagnes piémontaises. Le repli sur soi a d’habitude une connotation négative, mais ici j’en parle dans sa dimension introspective, méditative. Faire du pain au levain, construire des choses moi-même, récolter, m’apporte aussi beaucoup de satisfaction. Avec ces processus d’élaboration, d’étapes et de rendu je prends soin de moi et je matérialise le « oui, je suis pas capable et j’ai du talent ».

4. Quel est ton plat préféré of all time ?
Arf, trop dure cette question. Les goûts évoluent tellement. À l’heure actuelle, je dirai le Phô.

5. Peux tu nous parler de ton pays de coeur et pourquoi est il si cher à tes yeux ?
L’Italie bien entendu, il est symbole de racine et d’héritage pour moi. Prendre connaissance de son passé pour mieux comprendre son présent. J’y ai mes souvenirs d’enfance, des marques indélébiles qui font partie de mon identité.

6. Quel talent n’as tu pas et que tu aimerais avoir (sachant que tu en as déjà BEAUCOUP) ?
L’organisation, la planification.C’est mon côté méditerranéen qui prend le dessus sur ce point. Je fais partie des gens qui aiment travailler dans le freestyle, l’instant T, je fonctionne comme ça.J’aime attendre le dernier moment, commencer par la fin, ne pas suivre le mouv’ en fait. Mais souvent… Ça me joue des tours au niveau du stress que ça génère. Je considère donc l’organisation, ou plutôt le travail méthodique comme un talent.

Merci Valérie pour ce portrait.

Vous pouvez la retrouver sur insta -> https://www.instagram.com/coc_la_cairote/ et sur son blog -> https://www.lecoconutblog.com/