Chaque semaine, je te présente une femme qui m’inspire et me donne le sourire.

1. Tu fais quoi dans la vie et pourquoi ?
En ce moment, je me présente comme une accompagnatrice et une photographe spécialisée en Image de soi et Visibilité assumée. Cette belle grande phrase digne des titres Linkedin pour expliquer que j’accompagne des femmes et des entrepreneures en conflit avec leur image, leur corps et/ou leur visibilité. L’objectif étant de les aider à reprendre du pouvoir sur leur image.

J’ai grandi en ne voyant pas – ou très peu – de femmes comme moi et je me posais régulièrement la question du pourquoi. Je voyais un standard de beauté dans les magazines que j’achetais et je me sentais rejetais à chaque fois. Puis en grandissant, j’ai vu que je n’étais pas la seule, mes copines aussi. J’étais très en colère pendant des années. J’ai petit à petit transformé ma colère de ne pas me sentir représentée en une activité professionnelle qui amène des personnes à assumer et à prendre conscience de leur potentiel. Le but étant qu’elles décident de se représenter elle-même : sans autorisation ni permission.
J’ai eu plusieurs carrières dans ma vie : Visuel marchandiseur puis Community Manager ; dans les deux cas, je devais mettre en valeur/en lumière/en avant un produit, un message, une entrepreneure. C’est ce qui m’anime le plus ! L’idée de montrer, de promouvoir. Je dis souvent que j’aide à promouvoir la diversité.

2. Quelles sont tes valeurs ?
La tolérance est la première que j’ai envie de te citer : la tolérance envers soi, mais aussi envers les autres.
La liberté est la seconde car c’est aussi ce qui anime mes choix et les directions que je vais faire.
La diversité est la troisième que j’ai envie de te citer. Alors oui ce n’est pas une valeur en soi, mais j’ai décidé qu’elle le serait.
Tout cela fait très bisounours de quartier, mais je crois profondément en ça : Liberté, diversité et tolérance.

3. Ça veut dire quoi pour toi « self care » et comment le pratiques tu ?
Le self-care, c’est l’idée de prendre soin de toutes les parties de nous. Avant, j’avais l’impression que prendre soin de soi cela signifiait prendre un bain, mettre du bain moussant, mettre une bonne playlist de R&B, avoir une flûte de Champomy et des rondelles de concombre sur les yeux 🙂
Je rigole doucement de ma bêtise ! Prendre soin de soi, c’est pour moi avant tout prendre du temps pour soi et travailler sur soi.
De mon côté, j’accorde beaucoup d’importance à mon développement personnel. Je me fais accompagner réellement depuis 1 an de manière discontinue.( il y en a qui demande des paillettes moi, ce sont les rondelles de concombre) J’ai compris cette année que prendre soin de soi faisait partie intégrante de mieux-être et surtout de l’impact sur l’image que nous avons de nous-même.

4. Tu t’es récemment formée à la  META®, peux-tu nous expliquer ce que c’est ?
La méta est un outil de connaissance de soi crée par Flora Douville. Il se base sur l’énergie des quatre éléments : Air – Terre- Feu – Air. Nous sommes faits de ces 4 énergies et la Méta permet d’explorer et de reconnaître qui on est ( notre personnalité) à travers la lecture de notre corps.
Je dis souvent que c’est un moyen de comprendre ce que notre personnalité dit de notre corps et ce que notre corps dit de notre personnalité. .

5. A quoi ressemble tes journées d’entrepreneure ?
Oh mon dieu ! Cela dépend des jours et surtout du contexte, mais mes journées s’articulent entre : communication avec des copines entrepreneures, publications sur les réseaux sociaux, rendez-vous avec mon coach, accompagnement de mes clientes, réflexion sur mes offres , me former pour monter en compétence, m’entraîner pour monter en excellence surtout au niveau Méta®
Puis, il y a ma vie de maman et mon job alimentaire qui se mélange à tout ça.

6. Si tu étais une petite souris, chez qui aimerais-tu aller et pourquoi ?
En ce moment, j’ai envie d’aller voir du côté de Yseult (Musique) et Deer and Does (Patron de couture). On parle dans les deux cas d’acceptation de soi et de diversité des êtres. Le point commun, c’est la création. Un peu comme moi qui tente de faire avancer le mouvement grâce à la photographie de portrait. Ca me fascine et j’ai envie de regarder, d’observer comment elles fonctionnent, d’où vient leur créativité, comment elles gèrent leur doute, comment elles s’occupent de leur communauté et d’elles.

Merci Cindy pour ce partage. Vous pouvez la retrouver ici -> https://www.instagram.com/24identites/ et ici -> https://www.subscribepage.com/jda1