Chaque semaine, je te présente une femme qui m’inspire et me donne le sourire.

1. Tu fais quoi dans la vie et pourquoi?
Spontanément j’ai envie de répondre que j’essaye d’écouter mon cœur, ce qui me fait vibrer au plus profond de moi ! Depuis 1 an ça passe par les squats, la badassery (aka l’audace) et la méditation. Pour transmettre ma passion pour les endorphines, je suis devenue coach sportif et je me suis rendue compte qu’on était beaucoup à partager cette vision du « je transpire pour devenir ma meilleure version et m’affranchir des codes de la société ». J’ai donc lancé WE ARE BADASS SQUAD, un concept d’empowerment par le sport.  Le but c’est d’aider des personnes comme toi et moi à se self lover grâce aux endorphines du sport !

J’ai lancé ce projet, d’une part parce que j’en avais marre d’entendre et de voir que le sport était considéré comme un truc boring et pas fun qu’on fait uniquement pour perdre du poids. « Like really girl ? Come workout with me and see ! » 
J’ai envie de redonner toute sa légitimité au sport en montrant que ça peut être fun,   « empowerant »   et surtout un moyen de se connecter à son soi réel et aux autres.
D’autre part, ayant moi-même pendant longtemps souffert d’une timidité maladive et d’un manque de confiance en moi, c’est grâce à la danse que j’ai appris à réellement m’exprimer et je souhaite montrer que la confiance en soi par le mouvement (quel qu’il soit) peut aider à casser beaucoup de barrières dans la vie. J’en suis la preuve, comme beaucoup de femmes que j’accompagne !

2. Quelles sont tes valeurs ?
Le 1er truc qui m’anime c’est l’humain ! J’adore échanger, être au contact des autres et apprendre. J’en ressors toujours grandit, que ça soit sur moi ou sur les autres. Et pour que ça marche, la communication est essentielle. Dès qu’un truc devient un peu trop « inhumain », « peu clair » ou « business » ça me fait fuir, c’est peut-être mon côté sensible ?
Ensuite, la liberté ! Même si j’ai des rituels bien précis (comme ma morning méditation), j’aime me sentir libre dans mes actes, dans mes gestes et mes paroles. Les gens me disent souvent que j’ai beaucoup d’énergie ça vient de là je pense : ce sentiment de liberté. C’est aussi pour ça que j’adore voyager, même en solo !
J’ai pas forcement de valeurs spécifiques à ma vie perso ou pro : j’agis avec le cœur donc souvent perso égale pro et réciproquement. 

3. Ça veut dire quoi pour toi « self care » et comment le pratiques tu ?Pour moi ça veut dire ralentir, s’écouter, s’observer. C’est peut-être parce que je suis quelqu’un de speed mais pour moi le self care c’est prendre soin de soi et pour ça t’es obligé d’arrêter le mode pilote automatique ne serait-ce qu’une minute.
J’ai remarqué que quand je suis plus consciente de mes actes, je prends automatiquement plus soin de moi. Ça peut être lors d’une séance de sport ou plongée dans un bon bouquin dans la main gauche avec un chai latte dans la main droite. Dans une société où tout tourne à 15000% si j’arrive ne serait-ce qu’une seconde à déconnecter et ouvrir une parenthèse de mindfulness : c’est mon self care !

4. C’est quoi une badass ?
Une badass à la base c’est une meuf qui ose, qui n’a peur de rien et qui y va NO MATTER WHAT ! Pour moi, une badass c’est une personne (homme comme femme) qui s’écoute tout simplement. Je dis simplement mais c’est tout sauf simple. S’écouter vraiment, pas pour faire plaisir à la société, pas pour le paycheck mais parce qu’elle réalise qu’on a qu’une vie donc si elle peut être la plus agréable possible, let’s do it même si c’est dur et que ça demande des sacrifices ! 
Beaucoup trop d’ailleurs, et je pense que beaucoup passent à côté de leur vie à cause de ça ! Sans rentrer dans le cliché mais je crois que depuis WABS j’ai jamais autant souris et en même temps, j’ai jamais autant pleuré. Pour te dire le genre de sacrifices que ça demande !

5. Quel est ton rêve le plus fou ?
Si je réponds être heureuse ça fait cliché ? En tout cas, écouter un peu moins Tonton SS (Self sabotage) car y a encore trop de trucs que je me prive de faire parce que j’ai peur même si Badass48’ (le concept de dance cardio que j’ai créé) m’aide beaucoup à m’affranchir de mes peurs. 
Professionnellement parlant, je rêve de faire un Badass tour worldwide. Contrairement à la majorité des gens, mon but ça serait pas d’aller donner des cours de badassery dans toutes les plus grandes villes du monde… au contraire. J’aimerais aller là où les peu de gens vont … qu’il s’agisse de zones peu accessibles du Pérou ou de villages éloignés de Côte d’ivoire. J’aimerais fédérer plus de personnes sur la notion de sport comme vecteur d’émancipation. J’aimerais aussi montrer que le simple fait qu’on ait un corps qui fonctionne c’est déjà beaucoup et que si on l’écoute, on est beaucoup plus riche qu’on le pense.

6. Qu’est ce qui te manque de ta vie de finance girl ?
Le travail d’équipe! L’entrepreneuriat c’est dur quand tu dois tout gérer d’A- à Z+. 
En finance, je pouvais me permettre de maîtriser certains sujets que partiellement. Là non je dois tout faire, et même quand je n’ai pas la compétence parce que sinon ça avancera jamais !  

Merci Laëtitia ! Vous pouvez la retrouver sur son Instagram et son site.

Crédit photo : WE ARE BADASS SQUAD